Quelle est la définition de la retraite ?

C’est l’action de se retirer de la vie active, d’abandonner ses fonctions.  

Qu’est-ce qu’une retraite professionnelle ?

La retraite est la situation sociale et financière d’un individu qui, ayant atteint l’âge minimum requis, cesse son activité professionnelle, en général de manière définitive, et perçoit régulièrement un revenu sous forme de pension versée par l’Etat ou de ressources provenant de ses cotisations passées, ou de ses investissements passés lui procurant un ou plusieurs revenus. 

 

Quelle réponse à apporter pour préparer votre retraite ?

 

La retraite est un sujet sensible qui est sérieux. Celui-ci doit faire l’objet d’une discussion. Cela afin de vous accompagner dans la préparation sereine de votre projet retraite. 

Un projet aux multiples objectifs :

– Vous constituer un capital progressivement et à votre rythme
– Diversifier vos placements
– Protéger financièrement vos revenus

 

De quelle retraite revez-vous ?

Voyager
Déménager
s
Rénover

Simuler votre objectif financier

Comment utiliser notre simulateur ?

Vous devez remplir  les 4 cases pour que notre simulateur puisse vous donner le montant final.

4 éléments à définir :

– Le montant de votre premier versement (placement initial)
– Le taux de rendement (cela peut être le rendement moyen escompté)
– La durée (en année)
– Le montant de vos versements mensuels. (ceux-ci doivent être constants et réguliers sur toute la durée.)

 

Ce que vous devez retenir

  • La retraite se prépare
  • Il existe 42 régimes différents
  • Plusieurs niveaux de retraite possible
  • Régime de base
  • Régime complémentaire
  • Répartion + Capitalisation

Quelques réponses

(ouvrir pour lire la réponse)
Comment comprendre la retraite ?

Pour les salariés, les artisans et les commerçants, la retraite de base est calculée à partir de la moyenne des 25 meilleures années de revenu. Dans les autres régimes, le mode de calcul est différent. Ainsi, pour les fonctionnaires, la pension est calculée sur le dernier traitement (salaire sans les primes).

Quel est l'enjeu de la retraite ?

La retraite est un enjeu qui concerne l’ensemble des Français, qu’ils soient retraités, actifs ou étudiants.
L’ensemble des dépenses de retraites reversées représente 331 milliards d’euros, versés aux plus de 17 millions de retraités, soit 13,6% du PIB en 2019.

Le système de répartition

En France, le système de retraite repose sur le principe de répartition et de solidarité entre les générations. Les cotisations des actifs actuels paient les pensions de retraite des retraités actuels. Et lorsque l’actif devient à son tour retraité, sa pension est financée par les cotisations des actifs nouveaux.

(source : https://travail-emploi.gouv.fr/retraite/)

 

Combien de régime de retraite en France ?

 

Aujourd’hui, la retraite en France est gérée par des organismes souvent selon des statuts professionnels (salarié du privé, indépendant, fonctionnaire …). Au total il en existe 42, appelés régimes de retraite, avec des règles de calcul des cotisations et des pensions souvent bien différentes.

La plupart des actifs cotisent à la fois à un régime de base à un régime complémentaire ou additionnel, sur tout ou une partie de leurs revenus. Certaines professions ne relèvent que d’un seul régime qui regroupe la base et la complémentaire. Tout au long de votre vie professionnelle, notamment si vous changez de métier, de statut, vous pouvez être affilié successivement à différentes caisses de retraite.

(source : https://travail-emploi.gouv.fr/retraite/)

Quel est l'âge de départ moyen ?

62,4 ans

 

C’est l’âge de départ moyen constaté fin 2020 par laDrees. Une moyenne qui cache certaines disparités : 29% des personnes de plus de 61 ans sont déjà à la retraite quand 14% des plus de 65 ans sont toujours en activité. Les femmes partent en moyenne plus tard à la retraite : 62,6 ans contre 62 ans pour les hommes.

 

 

A noter que cet âge moyen de départ croit continuellement depuis 2010 en raison des différentes réformes (+ 1 an et 9 mois).

Combien d'actifs pour combien de retraités ?

1,67

C’est le nombre d’actifs cotisants pour chaque retraité selon l’Insee. Un chiffre qui ne cesse de diminuer d’année en année. Il était de 2,6 en 1990 et de 2,02 en 2004. Or selon l’Insee, le nombre d’actifs n’augmente que de 20 000 personnes par an (dix fois moins qu’il y a dix ans) et devrait stagner jusqu’en 2040.

Les 10 chiffres clés pour comprendre la retraite
  • 15,9 millions de retraités aujourd’hui*. 700 000 nouveaux retraités chaque année
  • 331 milliards d’euros est la masse des dépenses du système de retraire en 2019
  • Actuellement 1,7 actif cotisant par retraité
  • 42 régimes de retraite différents
  • Retraite à taux plein : 172 trimestres ou 43 annuités pour les personnes nées en 1973 et après
  • Âge légal de départ à la retraite : 62 ans. Age de la retraite à taux plein : 67 ans.
  • Montant de la pension brute** : 1576 euros / mois en moyenne, hommes : 1806 euros, femmes : 1367 euros. 1392 en moyenne en 2010.
  • Décote et surcote : 1,25% en moins sur la pension par trimestre manquant avant 62 ans et en plus sur la pension par trimestre supplémentaire validé après 62 ans.
  • Âge de départ à la retraite au régime général : 24% avant 62 ans, 58% entre 62 et 65 ans, 18% après 65 ans.
  • Minimum vieillesse / ASPA (Allocation de solidarité aux personnes âgées) : 568 000 personnes perçoivent une allocation versée en fonction des ressources et de la situation familiale. Personne seule jusqu’à 903 euros/mois. Couple jusqu’à 1402 euros/mois. Cela a été revalorisé de 100 euros/mois pour une personne seule (155 euros pour un couple) depuis 2017.

Source DREES 2018 : *Nombre de retraités : 15,9 Millions (droit direct + droit dérivé, résident en France au 31/12/2018. **Avantage direct, droits dérivés et majorations pour enfants cumulés en 2018.

Une démographie défavorable

Un nombre de naissance insuffisant

Les ratios actifs/retraités sont intimement liés aux taux de mortalité et de fertilité, mais aussi à l’immigration. Or, l’espérance de vie augmente, l’immigration est limitée et les femmes font peu d’enfants. Inéluctablement, le nombre d’actifs ne parvient pas à pallier ce « trop-plein » de retraités.

Côté enfants, la France fait partie des bons élèves, avec 1,85 naissance par femme, estimé pour 2020.

La France championne de l’espérance de vie… à la retraite

Les Français sont les champions de l’ensemble de l’UE et de l’OCDE en ce qui concerne l’espérance de vie à la sortie du marché du travail : 26,9 années pour les femmes et 22,7 ans pour les hommes.

 

Source : OCDE

Ce « record » est en partie dû à l’espérance de vie à la naissance relativement élevée en France

85,3 ans pour les femmes

79,5 pour les hommes

Source : OCDE

Votre parcours de vie

En fonction de votre parcours de vie, vous pouvez avoir des périodes de chômage ou des périodes ou vous avez moins cotisé. En fonction de votre revenu et de votre (ou vos) secteur(s) d’activité(s), vous pouvez avoir une prise en compte différente pour votre future pension de retraite. 

Quels sont les différents niveaux de retraite possible en France

En France, plusieurs niveaux de protection sociale coexistent en matière de retraites :

La retraite de base gérée par répartition (obligatoire)
La retraite complémentaire gérée par répartition (en fonction du régime de retraite)
La retraite supplémentaire gérée par capitalisation
La retraite additionnelle (pour la fonction publique)

Le régime de base

La retraite de base correspond au 1er pilier de la retraite. Fondée sur le principe de la répartition, où les cotisations des actifs servent à financer les pensions des retraités. Un principe simple quiest les actifs paient pour ceux qui sont en retraite. Les cotisations sont donc obligatoires et fondées sur le principe de la solidarité. Elle bénéficie donc du soutien de l’État pour équilibrer ses comptes.

La retraite de base comprend plusieurs régimes. Avec près des trois quarts des cotisants et plus des deux tiers des retraités, le régime général de la Sécurité sociale est de loin le plus important. En 2020, il a encore grossi avec l’absorbation des travailleurs indépendants en provenance de la Sécurité sociale des indépendants (SSI). Pour les autres professions – fonctionnaires, salariés des régimes spéciaux, exploitants agricoles – les régimes de base et de retraite complémentaires sont gérés par les mêmes organismes.

Les régimes de retraite n’ont pas tous le même mode de calcul pour déterminer le montant des pensions. Âge légal de la retraite, âge du taux plein, décote, surcote, trimestres, revenu de référence ou encore majorations familiales sont autant de paramètres qui détermineront le montant de la pension de base d’un assuré. Dans un but de clarification et d’équilibre des régimes, une partie d’entre eux « les régimes alignés » pratiquent les mêmes règles de calcul des droits à la retraite de base que le régime général, ce qui permettra à terme à un polypensionné de liquider ses droits en s’adressant uniquement au dernier régime d’affiliation.

A aujourd’hui, il existe 42 régimes de retraites existants. Ce nombre de régimes différents peut être amené à évolué. Le regroupement des régimes et l’idée du regroupement des régimes est d’actualité. Cela peut évoluer !

Les régimes complémentaires

La retraite complémentaire constitue le 2ème pilier de la retraite obligatoire. Elle intervient donc en complément de la retraite de base.

Les caisses de retraite complémentaires obéissent à leurs propres règles de calcul des pensions, d’âge de départ, de réversion, et autres. Leur mode de fonctionnement différent de l’un à l’autre. Cependant, on constate que le mode de fonctionnement se rapproche de celui des organismes de Sécurité Sociale. C’est par exemple, le cas pour les régimes des salariés du secteur privé et des agents non titulaires de l’État des collectivités publiques, afilié au régime de l’AGIRC-ARRCO ou de l’IRCANTEC. Ces régimes fonctionnent en points, ce qui peut faciliter la compréhension des droits à pension. Le mode de calcul est paticulièrement complexe.

Fonctionnaires, salariés des régimes spéciaux, travailleurs indépendants, professions libérales et exploitants agricoles disposent de régimes propres qu’il convient de bien décrypter pour planifier vos futures revenus lors de la retraite.

La retraite complémentaire est versée par les caisses de retraite dont dépend l’assuré. Chaque catégorie socio-professionnelle dispose d’un régime complémentaire de vieillesse et de sa propre caisse de retraite :

Catégories socio-professionnelles Caisses de retraite complémentaire
Salariés du privé et salariés agricoles Régime unifié AGIRC-ARRCO
Agents non titulaires de l’Etat et des Collectivité publiques IRCANTEC
Exploitants agricoles non-salariés Caisse de retraite complémentaire obligatoire (RCO) de la MSA
Artisans, commerçants et industriels indépendants Caisses de retraite complémentaire obligatoire des travailleurs indépendants
Professions libérales

La Caisse nationale d’assurance vieillesse des professions libérales fédère les dix caisses de retraite complémentaires des professions libérales : CARCDSF, CARMF, CARPIMKO, CARPV, CAVAMAC, CAVEC, CAVOM, CAVP, CIPAV, CPRN

La Caisse Nationale des Barreaux Français CNBF

Fonctionnaires de l’Etat (civils et militaires) Retraite Additionnelle de la Fonction Publique RAFP
Fonctionnaires : Agents de la fonction publique territoriale et hospitalière Retraite Additionnelle de la Fonction Publique RAFP
Fonctionnaires : Ouvriers de l’Etat Fond Spécial des Pensions des Ouvriers des Etablissements Industriels de l’Etat FSPOEIE
Membres des cultes Régime unifié AGIRC-ARRCO
Artistes, auteurs d’œuvres originales IRCEC
Salariés relevant d’entreprises ou de professions à statut particulier BANQUE DE FRANCE, RETRAITE DES MINES , CNIEG (Industries du Gaz et de l’électricité), CRPCF (Comédie Française), CRPCEN (Clercs et employés de notaires), ENIM (Marins), CROPERA (Caisse de retraites des personnels de l’Opéra de Paris), PORT AUTONOME, CRP-RATP ,CPRPSNCF

 

Il n’est pas nécessaire de faire une demande d’adhésion, l’assuré est automatiquement affilié à la caisse de retraite complémentaire correspondant à son régime.

Racheter des trimestres et points de retraite

Partir à la retraite dès l’obtention de l’âge légal, mais sans avoir cotisé suffisamment pour obtenir le taux plein, expose les particuliers à une diminution du montant de leur pension.

Pour pallier la perte de revenus, la loi accorde aux assurés des régimes de base le droit de racheter jusqu’à 12 trimestres (3 ans). Le mécanisme de rachat de trimestres réduit la décote appliquée sur les retraites en augmentant le taux de pension et/ou la durée d’assurance. Il permet de racheter, sous conditions, des trimestres au titre des années d’études supérieures ou des années incomplètes.

En offrant la possibilité aux assurés sociaux de liquider une retraite à taux plein, le rachat de trimestres aura également un effet positif sur les montants servis par les régimes complémentaires. Ce versement additionnel est ouvert dans presque tous les régimes de base ainsi qu’aux conjoints collaborateurs et fonctionnaires ce qui n’est pas le cas du rachat de points ouvert dans les régimes complémentaires des salariés et de certaines professions libérales.

Déductible du revenu imposable, le rachat de trimestres et de points peut se révéler intéressant selon la situation et le niveau d’imposition des personnes concernées. La performance du dispositif doit donc être mesurée à l’aide de simulations.

Le rachat de trimestres est ouvert à toute personne âgée d’au moins 20 ans et de moins de 67 ans à la date du dépôt de la demande, excepté pour les fonctionnaires où le rachat doit être effectué avant 60 ans. Le nombre de trimestres total qui peut être racheté est variable suivant la nature du rachat.

Le rachat de trimestres pour la retraite est possible dans presque tous les régimes de base. En revanche, les régimes complémentaires de vieillesse proposant le rachat de points sont peu nombreux.

La capitalisation

On pourrait définir le terme capitalisation comme le fait d’accumuler à votre rythme, un capital plus ou moins important. ce capital peut être financier, immobilier ou composé d’actifs financiers et immobiliers.

Il existe de nombreuses possibilités pour capitaliser tout au long de la vie. (quand c’est possible). Il existe de nombreuses stratégies possibles et des possibilités de réduire votre imposition.

Pour la partie financière, vous avez l’assurance-vie et le plan d’épargne retraite qui correspondent. Ces deux contrats vous permettent de capitaliser pour votre retraite.

 

Comment ça marche ?

(C’est simple comme 1,2,3)

Vous vous informez

Découvrez les différentes solutions

Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit et échanger. Poser vos questions.

Finaliser votre projet

Finalisez votre projet facilement avec nous.

Qu’est ce qui fait la différence dans la préparation de votre retraite ?

 

Le temps et l’accompagnement dans le temps ! La gestion du temps et la construction de stratégies adaptées vous permet de mieux préparer votre projet retraite. Ainsi, celui-ci sera celui que vous aurez décidé.

Un proverbe indien dit « Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière empoisonné, le dernier poisson pêché, alors vous découvrirez que l’argent ne se mange pas ». Il sert à vous apporter des moments de bonheur.  

A chaque étape de la construction de votre projet retraite, votre conseiller expert est disponible. C’est ce qui fait la différence. le fait de suivre avec vous vos investissements et vos placements.

#réactif      #disponible

Plus de sérénité

Formez-vous à la gestion des risques. Ainsi vous pourrez prendre vos décisions en toute connaissance de cause. Votre sécurité financière est importante. 

Soyez informé

Formation Financement

Préparer votre dossier pour obtenir votre financement.

Votre newsletter


Vous êtes abonné.
error: Ce contenu est protégé !!